Association Malienne de Lutte contre la Drépanocytose

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

©Drépavie

19 JUIN 2011

Ce dimanche 19 juin 2011 s’est tenue au centre international de conférence de Bamako les activités de la journée mondiale de mobilisation et de lutte contre la drépanocytose. La cérémonie placée sous la présidence du ministre de la santé a enregistré la présence du consul de Monaco au Mali, du président du Lions Club Caïlcédrat de Bamako, de la Représentante de l’OMS au Mali, des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques et consulaires, de nombreux partenaires techniques et financiers, des membres de la commission santé de l’assemblée nationale, ainsi que les acteurs de la société civile avec en tête l’association malienne de lutte contre la drépanocytose (AMLUD).

Après les mots de bienvenue de Mr Amadou Diadié KOUREISSI président de l’AMLUD, le Président du Lions Club Bamako Caïlcédrat Birimpo LOMPO a brièvement évoqué quelques actions menées par les Lions en faveur de la lutte contre la drépanocytose avant de réitérer leur engagement ferme à servir aux côtés de l’AMLUD pour faire de la prise en charge de cette maladie une réalité pour tous. Selon la représentante de l’OMS au Mali, environ 5% de la population mondiale sont porteurs sains d’un gène drépanocytaire et chaque année plus de 500.000 bébés naissent avec la drépanocytose dont 60 à 80% meurent avant l’âge de 5 ans. Par ailleurs, plus de 300.000 enfants ont une forme grave d’hémoglobinopathie. Elle a souligné le rôle clairement démontré du dépistage néonatal associé à l’éducation des parents aux soins complets permettant de réduire sensiblement la morbidité et la mortalité liées à la maladie au cours de la première enfance. Avant de terminer Mme Binta DIALLO a rappelé la résolution 59.20 de l’Assemblée Mondiale de la Santé en 2006, par laquelle l’OMS invite les états membres et les partenaires de mettre en place des infrastructures appropriées, de renforcer les compétences du personnel médical et para médical et garantir un financement permanent en vue de la prise en charge efficace de la drépanocytose.Le ministre de la santé Mme DIALLO MADELEINE BA a tout de même déclaré que la drépanocytose constitue une maladie prioritaire de santé publique au Mali avec 6000 naissances chaque année parmi lesquelles 50% décèdent avant l’âge de 5ans en l’absence de suivi médical. Elle s’est dite réjouie de la grande mobilisation de l’AMLUD, derrière sa marraine Madame TOURE Lobbo TRAORE, Première Dame du Mali, pour l’information et la sensibilisation pour faire face à la maladie. Après un rappel de l’engagement constant du Gouvernement de la République du Mali qui créa notamment en 2010 le Centre de Recherche et de Lutte Contre la Drépanocytose(CRLD), elle a adressé ses sincères remerciements aux Lions Club Caïlcédrat, au Consul de Monaco au Mali, au Représentant de l’OMS et l’ensemble des autres partenaires pour leur solidarité et leur générosité à l’endroit des malades.En terminant Mme le ministre a appelé les malades de ne perdre espoir, car les autorités de notre pays ne ménageront aucun effort pour les accompagner dans leur noble lutte.La cérémonie s’est achevée par une présentation faite par le Directeur du CRLD, le Professeur Dapa DIALLO sur le thème « Diagnostic de la drépanocytose à la naissance, pourquoi? ».Ce dernier n’a pas manqué d’exprimer le besoin important de l’élaboration d’un programme national de lutte contre la drépanocytose.

Source : Ministère de la Santé du Mali

Rapport à télécharger